Le site européen du Patrimoine Saint-Jacques

Saint-Jacques

Canville-la Rocque - Église Saint-Malo - Miracle du pendu dépendu - 16e(1520 - 1540)

Localisation : - Manche - Basse-Normandie - France
Désignation : peinture
Localisation commune : Canville-la-Rocque 50097
Technique : peinture murale
Date de fabrication : 1520 - 1540
Siècle de fabrication : XVIe
Lieu de conservation : église Saint-Malo, chapelle seigneuriale au nord
Etat de conservation : bon / la restauration n'a pas été faite au mieux.
Description :
Mur de chapelle
14 scènes repérées, 6 encore lisibles
Mur ouest :
1) Trois pèlerins en marche,(illisible)
2) La servante devait s’approcher du fils, (illisible ; la restauration en a été interdite ; parce scène indécente ?)
4) La servante cache une tasse (illisible)
5) Arrestation et découverte de la tasse (illisible)
6) Jugement (il reste le juge)
Mur nord :
7) D’un coup de genoux droit du bourreau au bonnet rouge, le pendu bascule dans le vide, les parents partent pour Compostelle.
8) Ebrasement gauche de la baie :
le juge assis avec bâton de justice et ses deux assesseurs attendent la cuisson des volailles qu'une servante grille à la broche.
Ebrasement droit de la baie :
9) Les parents, à genoux supplient le juge de les croire.
10) Le pendu, qui a gardé son bourdon, est dépendu par le bourreau ; un petit saint ou ange le soutient tandis que le père le prend dans ses bras.
Mur est :
11) Jugement de la servante, agenouillée et les mains liées.
12 Le bourreau emmène la servante au supplice, la corde au cou.
13) Le supplice, peu lisible ; seul un soufflet indique qu’elle va être brûlée.
14) Retour des pèlerins en direction de l'entrée de la chapelle. (illisible)

/ cuisson / dépendaison / miracle / pèlerinage / pendaison / requête / ange / bourreau / juge / pèlerin / pèlerine / servante / coq / lune / soleil / besace / bourdon / broche / bûcher / corde / échelle / gibet / soufflet

Protection :
monument historique - 1923

Dimensions du support :
surface de la chapelle : 5m x 4,70m

Cheminement :
Les peintures des voûtes, avec le Jugement dernier et les 4 évangélistes ont été classées Monument historique depuis 1923 et restaurées en 1930 et 1950. Les peintures des murs, représentant la légende du Pendu Dépendu en 13 arcades, ont été découvertes en 1952 et n’ont été complètement dégagées qu’en 1983, puis restaurées, mais à l’économie...

Contributeur :
Hébert Pierre

Images liées